ALERTE IMPORTANTE: 

Coronavirus (COVID-19) : État de situation - Toutes les informations ici

Journée mondiale de la Santé et son histoire

Retour à la liste des nouvelles

Journée mondiale de la Santé et son histoire

6 avr. 2021

Le Centre de services scolaire des Hauts‑Bois‑de‑l'Outaouais désire souligner la Journée mondiale de la Santé, qui se tient le 7 avril 2021, sous le thème : Pour un monde plus juste et en meilleure santé!

 

À tous les ans depuis 1950, cette journée est célébrée par plusieurs organisations à travers le monde afin de mobiliser l’action d’un thème de santé publique qui concerne le monde entier. Des manifestations pacifiques sont mises sur pied afin de sensibiliser et informer les opinions publiques sur un sujet d’importance majeure en lien avec la santé. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’emploie de concert avec d’autres organismes, à parrainer ces manifestations au niveau régional et national afin de marquer la (JMS), campagne mondiale annuelle parmi huit (8) autres qui sont soulignées par l’OMS – www.who.int.

 

L’OMS s’entend sur le fait que notre monde est inégalitaire. Étant notre richesse la plus précieuse et patrimoine mondial de l’humanité, la santé pour plusieurs, demeure dans certains pays du globe, alarmante. Les pays en voie de développement où la situation sanitaire et économique y est très mauvaise ne bénéficient toujours pas de conditions de vie essentielles au maintien d’une bonne santé, car l’accès aux médicaments demeure un enjeu majeur. Les infrastructures sont déficientes, le trafic de médicaments non conformes est présent et, où l’environnement est incertain, ni eau potable, air pollué et un manque flagrant au niveau de la salubrité et la sécurité alimentaire. Plus de la moitié des gens dans le monde vit dans des conditions voisines de la misère. Victimes de manque nutritionnel, de maladies et de pauvreté, leur précarité est une menace, tant pour eux que pour les régions les plus prospères.

 

Pour d’autres pays dits développés où la population accède à tous ses besoins vitaux et à un confort dans l’éducation, l’égalité devant la santé n’est pas toujours de mise. Certaines régions bénéficient d’infrastructures et de santé performantes et accessibles. Cependant, pour bien des gens encore, ils sont forcés de renoncer à certains soins, faute de pouvoir payer les frais qu’occasionnent les coûts reliés aux médicaments, traitements et déplacements qui ne sont pas couverts par le système national ou l’assureur.

 

La COVID-19 qui a durement frappé la planète et l’économie montre que certaines personnes sont en meilleure santé et ont plus facilement accès aux services de santé que d’autres, uniquement du fait des conditions dans lesquelles elles évoluent. Toutefois, l’OMS dit « Ce n’est pas seulement injuste : c’est évitable ».

 

De ce fait, l’OMS est résolue à faire en sorte que chacun, partout dans le monde, puisse, comme il a droit, avoir des soins afin d’être soigné équitablement et espérer une bonne santé. L’organisation exhorte les dirigeants pour que la société qu’ils administrent, oriente leurs efforts dans le sens de permettre à ses citoyens, des conditions de vie favorables à un bon état de santé, surveillent les inégalités afin que tous puissent bénéficier de services de santé de qualité lorsqu’ils en ont besoin et éviter des conséquences fatales comme des maladies évitables et des décès prématurés. Ils doivent miser sur leur capital humain et lancer un nouveau programme sur les avancées scientifiques et progrès industriels, au service des régions en sous-développement.

 

 

-30-

 

 

Source :

Madame Monia Lirette
Régisseuse aux communications
communications@cshbo.qc.ca