ALERTE IMPORTANTE: 

Coronavirus (COVID-19) : État de situation - Toutes les informations ici

Période d'admission et d'inscription 2021-2022 - Toutes les informations ici

TAXES SCOLAIRES : Prenez note que les comptoirs de la taxe scolaire du Pontiac et de la Vallée-de-la-Gatineau sont fermés au public temporairement, consultez la section taxes scolaires pour information.

Ventilation dans les écoles du Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais

Retour à la liste des nouvelles

Ventilation dans les écoles du Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais

15 janv. 2021

La direction générale du Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais désire apporter des précisions de ce qui a été fait au sujet de la ventilation dans les écoles.

À l'échelle provinciale, le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge a indiqué que 1369 classes avaient été testées dans 330 écoles. Le taux moyen de CO2 détecté lors de ces analyses était de 804 ppm, un résultat que le gouvernement juge satisfaisant.

Pour le CSSHBO à la demande du ministère, ce sont quatre (4) pavillons qui ont été testés en décembre avec les résultats suivants :

  • Sieur-de-Coulonge : entre 680 ppm et 770 ppm (ventilé mécaniquement);
  • Pavillon Poupore : entre 970 ppm et 2020 ppm (ventilé naturellement);
  • Centre Notre-Dame-du-Désert  : entre 725 ppm et 830 ppm (ventilé naturellement);
  • Centre de formation professionnelle Vallée-de-la-Gatineau : entre 515 ppm et 815 ppm (ventilé naturellement).

La moyenne globale des mesures est de 955 et la concentration maximale voulue est de 1000 ppm. Lorsqu’il y a dépassement, des mesures correctives sont mises en place immédiatement. Au niveau du pavillon Poupore, avec plus de 2000 ppm, la « Directive relative à la ventilation naturelle des bâtiments RM-99-99-01 » du Centre de services scolaire est appliquée. Comme il est exigé par le ministère, des lectures seront faites à nouveau d’ici une semaine dans ce pavillon.

Toutefois, les demandes suivantes du ministère pour les bâtiments ventilés naturellement doivent minutieusement être appliquées :

  • Renforcer l’application des protocoles d’ouverture des fenêtres;
  • Mettre en place un processus de vérification de l’ouverture des fenêtres;
  • Augmenter la fréquence et la durée des périodes d’ouverture des fenêtres;
  • Profiter des périodes entre les plages d’enseignement pour ouvrir les fenêtres et les portes;
  • Maintenir au moins une fenêtre ouverte ou entrouverte durant les cours, si possible.

À la suite d’études, ce que le ministère nous dit vis-à-vis les purificateurs d’air est qu’il n’est pas recommandé d’utiliser ces dispositifs de filtration mobiles en milieu scolaire pour les raisons suivantes :

  • Leur efficacité non démontrée à ce jour pour contrer la transmission de maladies par aérosols;
  • Leur efficacité réduite dans une grande pièce (ex. : classe où les sources de particules infectieuses sont dispersées ou éloignées de l’appareil);
  • Risque d’une utilisation inappropriée (génération possible de flux d’air porteur d’aérosols);
  • Bruit qu’ils produisent qui pourrait nuire à la concentration;
  • Installation de tels équipements peut également générer un faux sentiment de sécurité.

Au Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais, nos systèmes de chauffage et de ventilation sont en bon état. Des vérifications sont effectuées de façon continue. Dès l’apparition d’une problématique dans l’un de nos établissements scolaires, le Service des ressources matérielles est alors dépêché sur les lieux. Les réparations sont alors effectuées le plus efficacement et le plus rapidement possible. Notre priorité est le confort et la sécurité des élèves et des membres du personnel.

À la demande du gouvernement du Québec, toutes les écoles de la province devront être testées d'ici la fin de l'année scolaire, un exercice qui devait débuter incessamment.